Accueil / Programmation / Formation - Action / Appel à inscription au Réseau régional de recherche

Appel à inscription au Réseau régional de recherche

RÉSEAU RÉGIONAL DE RECHERCHE

Appel à inscription

Mesdames, messieurs,

Le réseau régional de recherche créé en mai 2010 s’est attribué comme objectifs d’identifier et de développer des recherches et recherches-action ; de développer des compétences en méthodologies de recherche et maîtriser des outils d’investigation en fonction du contexte régional ; de créer des équipes de recherches ; et d’informer et partager des connaissances scientifiques.

Axé sur 4 thématiques centrales, identifiées comme prioritaires car relevant de problématiques communes à la région Asie Pacifique, le Réseau Régional de Recherche a vu en 2010 s’inscrire 185 enseignants chercheurs de la région, dont 26 enseignants du secondaire. Il a organisé les Journées scientifiques  de juillet 2010 à Hue (Vietnam) et a vu émerger des projets de recherche intéressants et utiles pour les pays de notre région.

En 2012, le Réseau régional de recherche continue à opérer avec les mêmes objectifs et les mêmes axes thématiques mais qui seront travaillés plus en profondeur.

L’axe 1, intitulé «Autonomisation des apprentissages en Asie Pacifique» a une relation directe avec  la pratique professionnelle des enseignants en général et des enseignants du et en français. Plusieurs universités de la région Asie-Pacifique mettent en oeuvre actuellement des réformes éducatives, parmi lesquelles le système de crédits capitalisables qui préconise une grande autonomie de la part des apprenants et le rôle de guide et de tuteur chez les enseignants.  La question est de savoir comment faire pour aider nos apprenants à être plus autonomes et efficaces dans leur apprentissage. Mme Kinsoukhone Sipaseuth, Université nationale du Laos, et M. Eric Delamotte, Université de Rouen, assurent le suivi scientifique de cet axe.

L’axe 2, « Ingénierie éducative et professionnalisation en Asie Pacifique » est placé dans le contexte de la mondialisation qui impose des impératifs de qualité et d’adaptabilité au marché du travail afin de favoriser la transférabilité des formations et la mobilité de la main d’œuvre. Cette thématique offre un champ de recherche et de recherche-action suffisamment large, de la définition (voire la mise en commun des représentations) des concepts (professionnalisation, alternance, individualisation) à l’étude comparative des dispositifs de formation en Asie-Pacifique, en passant par des travaux portant sur l’élaboration, la mise en œuvre des formations et les modalités d’évaluation (des individus et des systèmes de formation). M. Tran Chanh Nguyen, Université de Pédagogie de Hochiminh-ville et M. Jean François Thémines, Université de Caen, assurent le suivi scientifique de cet axe.

L’axe 3, «Plurilinguisme et pluriculturalisme en Asie Pacifique », a vu émerger quelques projets depuis 2010. Cependant, le terrain reste encore largement à défricher. Aussi, il a été décidé de maintenir cette thématique tout en mettant en avant de la scène son compagnon inséparable : le pluriculturalisme. Des problématiques déjà soulevées en 2010 : corrélation et interaction entre les langues connues et/ou apprises chez un individu plurilingue ; processus d’appropriation de plusieurs langues-cultures : similitudes ou variations ?… mais aussi : plurilinguisme-pluriculturalisme dans l’enseignement/apprentissage des langues et dans la formation professionnelle en Asie-Pacifique ; évaluation de la compétence plurilingue-pluriculturelle : modalités et enjeux ; Plurilinguisme-pluriculturalisme et politiques linguistiques et culturelles ; … attendent toujours des recherches pour être clarifiées. M. Pham Duc Su, Service de l’Education et de la Formation de Khanh Hoa, Vietnam,  et Mme Régine Delamotte-Legrand, Université de Rouen, assurent le suivi scientifique de cet axe.

L’axe 4, « Utilité de la langue française en Asie Pacifique», situe le français dans ses rapports avec les autres langues.  L’anglais occupe aujourd’hui dans notre région une position dominante, non seulement dans le contexte scolaire, mais encore dans des situations personnelles, économiques, technico-scientifiques et médiatiques. Beaucoup vont jusqu’à croire que, pour réussir, seul l’anglais est utile et se doutent ainsi de l’utilité des autres langues étrangères dont le français. Une telle représentation n’est nullement favorable à la dynamique francophone de la région, surtout quand elle existe chez les décideurs. Il semble ainsi important pour les chercheurs francophones de la région d’effectuer des recherches sociologiques et sociolinguistiques sur l’utilité de la langue française dans cette zone géographique.  M. Vo Van Chuong, Université de Can Tho et M. Bruno Maurer, Université de Montpellier III, assurent le suivi scientifique de cet axe.

Vous êtes invité (e) maintenant à vous (ré)inscrire au Réseau régional de recherche. Vous pourrez soit rester dans le même axe thématique auquel vous vous êtes inscrit(e) en 2010, soit changer d’axe.  A vous de préciser  votre choix dans la fiche d’inscription ci jointe, et vous (ré)inscrire à un axe et à un seul.

Dans l’attente de votre (ré)inscription, nous vous prions d’agréer, mesdames, messieurs, nos salutations les meilleures.

 

Les quatre chefs de file du réseau régional de recherche

Kinsoukhone Sipaseuth (kinsoukhonesipaseuth@yahoo.fr)

Tran Chanh Nguyen (phongthuy.chanh@gmail.com)

 Pham Duc Su (ducsupham05@yahoo.fr)

Vo Van Chuong  (vvchuong@ctu.edu.vn )

En Plus

Réunion annuelle des réseaux régionaux de compétences de l’Asie-Pacifique

Le 04 décembre 2018, l’Université de Langues étrangères de Danang (Vietnam) a accueilli la réunion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *